Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A La Massonne

Permaculture et apiculture - Gruey les Surance 88240

Frelon asiatique : tous à vos pièges

Les beaux jours arrivent et la majorité des apiculteurs appellent à la mobilisation pour exterminer le frelon asiatique Vespa velutina soupçonné de décimer les colonies d'abeilles. Comment ? En fabriquant des pièges.

Par contre, pour les scientifiques, c'est non seulement contre productif, mais aussi néfaste pour de nombreux insectes qui y laisseront leur peau.

Les femelles, ces frelonnes très actives que l'on trouve dès le mois d'avril sont fécondées à l’automne. Elles deviendront des reines. Ce sont les seules à survivre pendant l’hiver. Au printemps, ce sont elles qui, sortant de leur léthargie et de leur cachette saisonnière, fabriquent un nid, généralement dans un arbre, puis y pondent et reconstituent une colonie.

D'après les chercheurs et scientifiques qui se sont intéressés aux colonies de Vespa velutina le piégea
ge ne sert à rien.

Quentin Rome du Muséum National d'Histoire Naturelle annonce :« Elles (les femelles) partent par vagues successives à l’automne et, quand on connaît sa capacité de dispersion de 60 kilomètres, il est clair qu’aucun piégeage ne peut freiner ce front d’invasion »

Pire, le piégeage de printemps favorise la survie des reines en les privant de batailler à mort contre leurs congénères prises dans le guêpier. Explications : 95% des frelonnes ne survivent pas à l’hiver. Sur celles qui restent en vie au printemps, 95% meurent à leur tour en combat singulier avec leurs sœurs et cousines. « Elles essayent de voler le nid qu’a commencé à préparer une autre et se bagarrent pour cela. C’est un système de régulation naturel : plus il y a de reines présentes, plus la mortalité est élevée, si l’on en piège certaines, on libère le terrain pour d’autres qui n’auront même pas à se battre. »
Il faudrait réussir à tuer les reines, toutes les reines. C'est dire que les chances sont fa
ibles.

Frelon asiatique (Vespa velutina) © Quentin Rome / MNHN Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4005-frelon-asiatique-couleur-France

Frelon asiatique (Vespa velutina) © Quentin Rome / MNHN Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4005-frelon-asiatique-couleur-France

Pour nous, qui piégeons depuis 2 années (nous débutons l'apiculture !…) pas un seul frelon asiatique n'a été capturé. Effectivement, beaucoup d’insectes de tout genre qui n'arrivent pas à repartir par les trous percés à cet effet dans les pièges se retrouvent dans la solution-appat.

Cependant, à la fin de l'été dernier, un frelon asiatique a été vu près des ruches, à temps pour que je puisse l'écrabouiller.

Mon ami Bernard en a fait de même il y a juste 2 semaines. Lui, par contre, a été piqué. La bestiole s'était logée dans sa chaussure. Au moment de l'enfiler… Aie !

Frelon asiatique : tous à vos pièges

J'entends que l'arrivée du frelon asiatique dans les Vosges n'est pas considérée encore comme catastrophique. Alors prévenons avant de guérir...

Nous avons choisi de privilégier le piégeage de printemps même si l'est de la France paraît le dernier touché par l'invasion. Déjà en premier lieu parce qu'il est écologique, facile à mettre en place et sans insecticide !

Frelon asiatique : tous à vos piègesFrelon asiatique : tous à vos pièges
Frelon asiatique : tous à vos piègesFrelon asiatique : tous à vos pièges
Frelon asiatique : tous à vos piègesFrelon asiatique : tous à vos pièges

Nos pièges sont réalisés avec deux bouteilles d'eau découpées et reconstituées comme l'indique le dessin. On trouve sur internet toutes les façons de fabriquer ces pièges. Pour l’appât : bière, vin blanc et sirop de cassis ou de framboise.

Nous les plaçons à proximité de nos ruches.

piège (à appâter) fixé près des ruches

piège (à appâter) fixé près des ruches

Il est précisé dans les revues spécialisées de les placer aussi près des arbres et arbustes mellifères ou alors aux alentours d'un ancien nid déniché en fin d'automne de la saison précédente.

source : Abeilles et fleurs - Avril 2015

source : Abeilles et fleurs - Avril 2015

Sans oublier les apiculteurs qui ont installé leurs ruches dans les poulaillers. Le vol du frelon asiatique étant stationnaire devant la planche d'envol des ruches, les poules viennent facilement les attraper.

A Nantes, des scientifiques ont découvert récemment qu’une plante carnivore d’origine nord-américaine (la Sarracenia) pouvait attirer et capturer les frelons asiatiques.

C'est qu'il est coriace l'animal...!!

Plus le frelon progresse dans sa zone d'invasion, plus les idées de pièges grandissent également.

Pour nos abeilles, pour les piqures hyper-douloureuses sur l'homme (imaginons chez l'enfant…) partons en guerre contre le frelon asiatique.

Frelon asiatique : tous à vos pièges

Je conclurai cependant en disant que le frelon asiatique tombe à pic : en le pointant comme étant responsable de décimer les colonies d'abeilles, on aurait peut-être tendance à vouloir nous faire oublier les pesticides et leurs grandes firmes multi-nationales. Qui des deux fait le plus de dégâts ?

ruches à La Massonne (avec leur hausse)

ruches à La Massonne (avec leur hausse)

Si vous pensez avoir vu un frelon asiatique, n'hésitez pas signaler votre observation sur la page dédiée du site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel. En effet, le Muséum national d'Histoire naturelle maintient depuis 2007 un programme de sciences participatives qui permet à de nombreux observateurs de transmettre de nouvelles données sur la progression de la population du frelon asiatique en France.

Lien intéressant :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article