Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A La Massonne

Permaculture et apiculture - Gruey les Surance 88240

On parle de nous

Le journal Vosges Matin a mis en avant notre chantier participatif pour la plantation des fraisiers à La Massonne

Merci à Diana Kennedy, Pierre Broggini pour nous avoir partagé la parution

et merci à Madame Doux, correspondante Vosges Matin sur la Vôge les Bains

 

On parle de nous

Article de Vosges Matin Edition d'Epinal- Mardi 01 août. 

Gruey-lès-Surance Une fraiseraie s’enracine au village

Après avoir livré fruits et légumes pendant 30 ans, Thierry Bourlette a choisi de changer de cap et de permettre aux consommateurs de se fournir directement chez lui. 5 000 pieds de fraises viennent d’être plantés.

Des amis sont venus donner un coup de main à Thierry Bourlette pour planter les 5 000 pieds de fraises.  La ferme de La Massonne privilégiera la vente en circuit court et vente directe. Des amis sont venus donner un coup de main à Thierry Bourlette pour planter les 5000 pieds de fraises !

Photo HD Des amis sont venus donner un coup de main à Thierry Bourlette pour planter les 5 000 pieds de fraises. La ferme de La Massonne privilégiera la vente en circuit court et vente directe. Des amis sont venus donner un coup de main à Thierry Bourlette pour planter les 5000 pieds de fraises !

 

Après avoir travaillé durant 30 années dans le transport frigorifique à sillonner la France et l’Espagne au volant de son semi-remorque pour livrer fruits et légumes, Thierry Bourlette a franchi le pas. Il est en pleine reconversion professionnelle et c’est à Gruey-lès-Surance qu’il s’est installé pour réaliser son projet.

Sa passion pour la terre et le désir de travailler au grand air, en contact avec la nature, l’ont décidé à prendre ce tournant. Il ne transportera plus ce type de denrées mais les produira. Il va s’installer en tant que maraîcher-producteur bio au village sur du terrain qu’il possédait déjà.

En une seule journée, samedi, 5 000 pieds de fraises ont été repiqués sur des buttes bâchées afin que les fruits ne touchent pas la terre et restent propres. D’autres variétés viendront s’ajouter aux premières dès le mois d’août prochain. 3 000 pieds supplémentaires seront alors repiqués.

Barquettes ou cueillette libre l’année prochaine

Plusieurs amis sont venus l’aider. Telle une fourmilière, après quelques tâtonnements pour trouver ses marques, tout ce petit monde s’activait au champ. Chacun a fait sa part et tous travaillaient dans la bonne humeur.

L’année prochaine, la vente des fraises se fera soit en barquettes, soit en cueillette libre.

L’expansion se poursuivra au cours des mois suivants autour de la fraiseraie, avec divers plants de légumes de « plein champs » ou sous serre.

La ferme de La Massonne privilégiera la vente en circuit court et vente directe pour être le plus possible en relation avec le consommateur.

Thierry Bourlette a conscience que cette activité nécessite un investissement personnel important mais il a confiance.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Diana Kennedy 08/08/2017 10:46

Comme convenu, je viendrai le 19. Le 20, je vais rentrer, car je dois me repartir pour le départ DF5 le 24
Les photos font plaisirs! En effet, il sont vigoureux ces fraisiers! Les miens - même taille ! Des fleurs occasionnels aussi.

ThiEvy La Massonne 08/08/2017 21:02

Nous t'attendrons le 19. On fera comme l'autre fois, tu pourras monter la tente dans le verger.
Merci
A tout bientôt ... et tu repartiras avec du miel :-)