Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A La Massonne

Permaculture et apiculture - Gruey les Surance 88240

On est dans le journal !

Le journal Vosges Matin a mis en avant notre deuxième chantier participatif pour la plantation des fraisiers en motte à La Massonne

Merci à Pierre Broggini pour nous avoir partagé la parution

et merci à Madame Doux, correspondante Vosges Matin sur la Vôge les Bains

Nous ne voudrions pas oublier tous ceux qui soutiennent ce grand projet,  qui sont venus nous aider durant ces deux mois d'été, qui nous donnent des conseils, ou qui prennent régulièrement des nouvelles.

Boubou commence sa formation maraîchage à Valdoie (90) aujourd'hui. Grande étape également !

Article de Vosges Matin Edition d'Epinal- Vendredi 25 août. 

Gruey-lès-Surance
 Il quitte la route pour suivre Dame nature

Las de parcourir les routes à bord de son camion, Thierry Bourlette vient de prendre un virage à 90° en devenant maraîcher. Dès cet automne, il proposera à la clientèle les premières fraises plantées il y a un mois.

Thierry Bourlette a débuté les semis de betteraves, choux et navets qui seront commercialisés en 2018.

Photo HD Thierry Bourlette a débuté les semis de betteraves, choux et navets qui seront commercialisés en 2018.

 

Thierry Bourlette, jusqu’alors routier, s’est reconverti en maraîcher à Gruey-lès-Surance, à la ferme de la Massonne. Il a reçu les accords pour suivre dès le mois prochain une formation maraîchère au lycée professionnel de Valdoie dans le Territoire de Belfort. Après une première plantation de 5 000 plants de fraises « frigo » le mois dernier en chantier participatif, une nouvelle journée vient d’être organisée sur une deuxième parcelle. 3 000 fraisiers, en motte cette fois, ont été mis en terre. Les premiers étaient délicats à manipuler, ceux-ci sont plus développés. La motte qui les contient permet une plantation plus aisée.

Une récolte espérée à l’automne

Thierry Bourlette avait auparavant préparé des buttes de terre enrichies de terreau et alimentées au goutte à goutte. Une personne perçait des trous dans le plastique qui les couvrent afin que les suivantes puissent mettre les plants. D’autres épandaient de la paille entre les rangs pour éviter les projections de terre. Derrière eux, Thierry arrosait au jet la plantation pour rafraîchir les fraisiers. Pendant ce temps, l’âne Gamin venu avec sa maîtresse, Diana Kennedy, surveillait les travaux sans oublier de brouter l’herbe du pré…

Le soir, les amis sont repartis ayant tout appris sur la culture des fraises. Ils ont été surpris de voir la croissance accélérée de la première parcelle : les fleurs abondent et déjà quelques fruits sont visibles.

Si la météo le permet, une première récolte pourrait avoir lieu à l’automne. Ce sera l’occasion d’organiser une journée portes ouvertes.

En parallèle de la fraiseraie, Thierry Bourlette débute les semis de betteraves, choux et navets. Il fait lui-même ses mottes dans lesquelles il dépose une seule graine. Pour abriter les futures plantations, de grandes serres vont être montées. L’activité de la ferme sera alors diversifiée. Fraises et légumes divers pourront, dès le début de l’année 2018, être vendus au public. Le circuit court et la vente directe seront privilégiés.

Contact : a-la-massonne.over-blog.com/

On est dans le journal !

Vu la pépite découverte dimanche, nous vous concoctons une petite surprise pour très vite.

On est dans le journal !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article